Choisir son Psy – Quelle méthode?

Visage qui se regarde - Monochrome belue

Choisir son psy est souvent une étape complexe.

Chaque Psy possède sa méthode, les formations sont diverses.

Les psychiatres sont des médecins. Leur champ de compétence les autorisent à délivrer, si nécessaire, des ordonnances adaptées à votre problématique.

Les psychologues ont une formation universitaire théorique. Ils travaillent par exemple en milieu scolaire et pratiquent des méthodes basées sur des tests. Certains d’entre eux s’établissent en libéral et proposent des thérapies.

La formation des psychanalystes s’organise en trois parties :

  • une analyse personnelle obligatoire,
  • un travail théorique de connaissance des différents courants psychanalytiques,
  • l’approfondissement d’une technique particulière comme la méthode active,
  • un mémoire sur un cas clinique faisant apparaître le diagnostic posé et les axes de travail mis en place.

 

Cellules nerveuses - couleurs verte et orange

 

L’analyse obligatoire inscrite dans leur formation particularise donc les Psychanalystes :  » Il importe de se connaître soi même pour mieux accompagner l’autre sur ce chemin ».

J’ai donc effectué mon analyse personnelle avec un analyste didacticien.

J’ai pu aller au plus profond de moi même tout en découvrant les méthodes d’investigation de notre inconscient.

Je pratique une méthode (voir dans le menu « définition de la méthode active ») qui privilégie le soin apporté et pas seulement le diagnostic posé : « savoir pourquoi ne suffit pas pour aller mieux ! »

L’important est de ne pas laisser l’analysant dans un silence conventionnel.

la compréhension de ce qui se passe dans une séance est primordial pour un travail de qualité.

J’explique donc ce que je fais, pourquoi et comment je le fais afin que l’analysant puisse poursuivre seul ce travail sur soi, tout au long de sa vie.

Je cherche à faire ressentir cette différence fondamentale entre le revécu émotionnel et le revécu intellectuel .

La compréhension intellectuelle nous laisse encore plus démunis car elle ne nous aide pas à nous détacher de nos émotions.

 

 

flèche page suivanteflèche page précédente